Le milieu scolaire en passe de devenir le 1er lieu d’apparition des clusters

Santé Publique France dans son bulletin hebdomadaire indique que 32% des clusters en cours d’investigation se situent en milieu scolaire et universitaire.

Le ministre Jean-Michel Blanquer a indiqué ce 25 septembre lors d’une interview à France Info qu’une centaine d’enseignants contractent la covid19 chaque jour.

Le milieu scolaire et universitaire représente pour l’instant le 2ème lieu d’apparition des clusters après les entreprises mais à ce rythme il pourrait « prendre la 1ère place » dans les semaines à venir.

Si vous souhaitez échanger sur ce sujet, rejoignez-nous sur le groupe Telegram des professeurs des écoles.

Si vous nous appréciez faites en quelques secondes un micro don d'1€ pour nous soutenir. Vous bénéficierez d'une version du site et de l'application sans publicité. Cela nous permettra de continuer d'exister (frais d'hébergement, frais de l'application etc...), de vous informer et de vous divertir. Faire un micro don maintenant.

9 réflexions sur “Le milieu scolaire en passe de devenir le 1er lieu d’apparition des clusters

  • 28 septembre 2020 à 10h59
    Permalien

    C’est malheureux et je suis la première à le regretter mais par observation et retour de 2 enfants sur 4, le sport mais plus précisément la natation fait déjà partie des choses à revoir. Le chlore c’est dans la piscine mais concrètement les jeunes sont les uns sur les autres autour de la piscine et sur le plongeoir…

    Répondre
  • 28 septembre 2020 à 12h55
    Permalien

    Et dans les vestiaires collectifs aussi.

    Répondre
  • 28 septembre 2020 à 13h39
    Permalien

    On a appris la semaine dernière qu’une classe fermerait à partir de 3 enfants contaminés. On nous a dit que les enfants présentaient un faible risque…
    Quand est-ce que l’Etat envisage d’arrêter de se contredire au fil des semaines. On nous prend vraiment pour des cons et des moutons.

    Répondre
  • 28 septembre 2020 à 20h07
    Permalien

    Monsieur B. a affirmé que les enfants ne présentaient aucun danger, pas contaminants, avec des masques minables qui ne tiennent pas sur le nez, les enseignants ne craignent rien, l’école est un lieu aseptisé. Comment continuer à nous prendre pour des quiches…

    Répondre
    • 8 octobre 2020 à 6h58
      Permalien

      Surtout avec des masques fournis qui ne sont pas reconnus par l’AFNOR…

      Répondre
  • 29 septembre 2020 à 7h40
    Permalien

    Oui et il y a aussi tous les autres… les Pofesseurs sont en première ligne dans les écoles c’est certain mais on parle rarement de tous les autres : ATSEM, Personnel de Cantine, de garderie, de nettoyage… Monsieur Blanquer irait-il dans un lieu clos en classe de maternelle par exemple où les distenciations physiques sont impossibles, face à des enfants qui ne peuvent pas porter le masque, qui toussent, ne savent pas se moucher, et tout ceci pour un SMIC ?

    Répondre
  • 29 septembre 2020 à 16h55
    Permalien

    Et sinon, le mot FOYER en français hein, parce que nous sommes français, ça ne vous dit rien ? Vous êtes obligés de mettre « cluster ». Votre vocabulaire est-il sous alimenté ?!?

    Répondre
  • 2 octobre 2020 à 11h02
    Permalien

    « Santé Publique France dans son bulletin hebdomadaire indique que 32% des clusters en cours d’investigation se situent en milieu scolaire et universitaire. ».
    Ce qui donne comme titre de cet article : « Le milieu scolaire en passe de devenir le 1er lieu d’apparition des clusters ».
    Qu’est ce que vous n’avez pas compris dans « en milieu scolaire ET universitaire » ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

Professeurs des écoles

GRATUIT
VOIR