La revalorisation des enseignants reportée à septembre 2023

C’était une promesse de campagne du candidat Macron, revaloriser de 10% les enseignants sans conditions et de 10% supplémentaires pour ceux qui accepteront un pacte avec de nouvelles missions (qui restent à ce jour à définir).

Avant le deuxième tour, M Macron avait dit lors d’une interview sur France Inter que cette revalorisation serait négociée dans le cadre de la loi de finance avec une application pour les enseignants en janvier 2023.

Annonce à l’époque d’une revalorisation en janvier 2023:

Le ministre Pap Ndiaye interrogé hier sur France 2 a indiqué que cette revalorisation serait pour 2023. Lorsque la journaliste lui a demandé de préciser s’il s’agissait de janvier 2023 ou de la rentrée scolaire 2023, le ministre a confirmé que la date retenue était septembre 2023. C’est donc un report de 8 mois qui est implicitement annoncé. Ce changement de calendrier diminuera d’autant l’impact de cette revalorisation car l’inflation aura entre temps continué d’éroder le pouvoir d’achat des enseignants.

La promesse du gouvernement est qu’aucun enseignant n’ait un traitement inférieur à 2000€ net.

Au vu de la grille actuelle, après revalorisation du point d’indice en juillet dernier, cela pourrait ne représenter qu’une augmentation de 60€ à partir de l’échelon 2 et allant jusqu’aux échelons de « milieu de carrière » à l’exclusion donc de ceux de « fin de carrière ». L’échelon 1 ne sera probablement pas concerné par cette promesse car il s’agit des professeurs stagiaires qui ne sont pas encore titulaires.

Grilles actuelles depuis le 1er juillet 2022 (cliquer pour agrandir):

Retrouver l’interview du ministre (passage sur le salaire à 4min28):