5 fois plus de ruptures conventionnelles entre 2020 et 2021 à l’éducation Nationale

Les chiffres ont été publiés et les ruptures conventionnelles se multiplient à l’éducation nationale. Elles permettent à un agent de rompre son contrat d’un commun accord avec l’administration tout en percevant d’une indemnité de départ.

Voici les chiffres:

  • 2130 ruptures conventionnelles ont été accordées en 2021 dans l’ensemble de la fonction publique
  • L’éducation nationale qui représente 64% des agents a concentré 75% des ruptures conventionnelles en 2021
  • Entre 2020 et 2021 le nombre de ruptures conventionnelles a été multiplié par 5 en passant de 296 à 1600 dans l’éducation nationale.
  • Les demandes sont bien plus nombreuses mais refusées par l’administration faute de budget. En 2020 il y avait 1219 demandes pour seulement 296 accords. Les chiffres des demandes pour 2021 ne sont pas connus.

Les chiffres des démissions sans rupture conventionnelle ne sont pas connus non plus.

Cette information est à mettre en lien avec les crises de vocations et les difficultés croissantes du ministère à recruter. Cela s’est traduit à la rentrée par l’embauche de contractuels parfois lors de « job dating » et d’une augmentation de professeurs manquants devant les classes.

Si vous souhaitez échanger sur cette actualité, rejoignez-nous sur le groupe Telegram des professeurs des écoles.

Si vous nous appréciez faites en quelques secondes un micro don, 1€ ou moins, pour nous soutenir. Cela nous permettra de continuer d'exister (frais d'hébergement, frais de l'application etc...), de vous informer et de vous divertir. Faire un micro don maintenant.